À mesure que les technologies respectueuses de l'environnement progressent, les normes du code du bâtiment canadien progressent également. Trouver des solutions rentables et écoénergétiques est plus important que jamais alors que nous recherchons des moyens d'améliorer la qualité de nos infrastructures.

Mieux ciblée que les normes en vigueur de construction écologique, la norme Maison Passive se concentre uniquement sur la qualité de l'environnement intérieur et gagne en popularité partout au Canada. Avec plus de 25 ans de résultats prouvés, y compris jusqu'à 90% de réduction de l'énergie de chauffage des locaux, cette norme passe des projets résidentiels unifamiliaux et multifamiliaux aux projets commerciaux et institutionnels.

Toutes les normes de construction écologique et d'énergie visent à réduire les coûts d'exploitation et de maintenance, alors pourquoi Maison Passive attire-t-elle maintenant l'attention des agences gouvernementales et des propriétaires du secteur privé?

La montée en puissance de Maison Passive

Selon Maison Passive Canada, « Maison Passive est considérée aujourd'hui comme la norme adoptée sur une base volontaire la plus rigoureuse fondée sur l'énergie dans l'industrie de la conception et de la construction. »

Maison Passive est une norme scientifique qui augmente l’efficacité énergétique d’un bâtiment et, par conséquent, réduit son empreinte écologique.

En incorporant une technologie qui améliore l'isolation, la norme Maison Passive vise à créer des bâtiments efficaces, confortables et abordables, à la fois résilients et écologiques. En utilisant une approche informée et basée sur la performance, Maison Passive offre aux propriétaires des résultats concrets sous forme d'économies d'énergie mesurables.

Les propriétaires de bâtiments peuvent obtenir la certification en intégrant activement des stratégies pour éliminer les fuites / ponts thermiques et créer une enveloppe de bâtiment étanche à l'air. L'utilisation de matériaux tels que des fenêtres haute performance et une isolation efficace, ainsi que la prise en compte de l'orientation du bâtiment, aide à créer un environnement qui repose sur la nature pour réduire les coûts énergétiques. Par exemple, si un bâtiment est orienté pour absorber au mieux la chaleur solaire, il deviendra naturellement plus chaud. L'inclusion de fenêtres et d'isolation de haute qualité ou efficaces permet au bâtiment de retenir la chaleur, tandis que des stratégies d'ombrage intelligentes peuvent équilibrer la température intérieure et garder les occupants à l'aise.

Bien que la stratégie Maison Passive se concentre généralement sur l'amélioration de l'isolation d'un bâtiment, il existe un certain nombre d'avantages réciproques qui rendent la norme très attrayante pour les propriétaires.

Pourquoi envisager la maison passive?

Avec un certain nombre de normes de construction écologique et de systèmes de certification parmi lesquels choisir, vous vous demandez peut-être ce qui sépare vraiment la technologie Maison Passive des normes plus familières. La réponse ici est simple : des économies de coûts.

Non seulement il est rentable de démarrer un projet avec la norme Maison Passive à l'esprit dès les premières phases de planification, mais les économies de coûts énergétiques après la construction montrent des résultats inégalés. Par exemple, une installation de logement communautaire multi-résidentielle à Ottawa, en Ontario, a pu réduire sa facture d'électricité de 42 logements de 300$ à un maigre 62$ pour toute l'année – un montant qui représente une facture mensuelle de 5$ par mois au lieu de 25 $ par mois.

L'intégration des principes d'isolation de la norme dans la conception de l'enveloppe de votre bâtiment augmente la qualité globale du bâtiment en offrant des températures confortables, une haute qualité de l'air intérieur, une étanchéité à l'air pour la durabilité et un environnement sec sans condensation.

Les bâtiments construit avec Maison Passive fonctionnent également mieux pour les résidents, les employés et les communautés. L'intégration des principes d'isolation de la norme dans la conception de l'enveloppe de votre bâtiment augmente la qualité globale du bâtiment en offrant des températures confortables, une haute qualité de l'air intérieur, une étanchéité à l'air pour la durabilité et un environnement sec sans condensation. La qualité de l'air intérieur est d’une importance capitale dans un contexte de propagation virale comme celui que nous expérimentons actuellement avec la COVID-19. Un bâtiment conçu avec un système efficace de récupération de chaleur qui fait circuler de l'air frais plutôt que vicié favorise un environnement intérieur plus sûr qui peut aider à limiter la propagation des infections contagieuses et des virus. Les expériences de l'épidémie de SRAS en 2003 en sont un bon exemple, car les systèmes de traitement de l'air partagés dans les copropriétés ont favorisé la propagation du virus.

Enfin, l’intégration de la norme dans le cadre de votre prochain projet de construction ou de rénovation contribue au plan du gouvernement fédéral visant à légiférer sur l’objectif de zéro émission nette du Canada d’ici 2050 en réduisant les émissions de carbone. De plus, alors que l’économie éprouve des difficultés en raison de la COVID-19, de nombreux propriétaires des secteurs public et privé recherchent des moyens de maintenir la qualité des projets tout en maintenant bas leurs coûts opérationnels. La technologie utilisée dans le cadre de la norme Maison Passive permet aux propriétaires de faire exactement cela. En mettant l'accent sur l'atténuation des fuites / ponts thermiques au début d'un projet, les propriétaires peuvent concevoir à un prix abordable un bâtiment qui capitalise sur les opportunités offertes par les propriétés de l’environnement et de matériaux plutôt que de compter sur des systèmes de chauffage et de refroidissement plus coûteux.

Bénéfice futur

À mesure que les infrastructures existantes vieillissent, que les villes se développent et que les codes du bâtiment s’adaptent pour aider à réduire les émissions de carbone, il devient de plus en plus important pour les propriétaires d’anticiper les exigences de conception qui seront modifiées dans un avenir rapproché. En 2019, le Code national de l'énergie du Canada pour les bâtiments (CNÉB) a proposé une approche à plusieurs niveaux pour atteindre un code du bâtiment Net Zéro qui comprend une réduction de 60% de la consommation d'énergie d'ici 2030 – un objectif qui exigerait des résultats similaires à ceux qui sont obtenus actuellement par la norme Maison Passive.

Alors que notre industrie s'emploie à intégrer des éléments plus écoénergétiques et abordables dans la conception des bâtiments, il ne fait aucun doute que des normes éprouvées et fondées sur la science, telles que Maison Passive, aideront à ouvrir la voie à un niveau de qualité plus élevé dans l'infrastructure que nous construisons.