Pour de nombreux exploitants de soins de longue durée (SLD) existants, occupés à prodiguer les soins aux résidents et accomplir leurs tâches quotidiennes, naviguer dans le processus de développement ou de réaménagement peut sembler une tâche ardue. Au cours des dernières années, le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à ajouter 15 000 nouveaux lits de SLD et à moderniser 15 000 lits existants pour répondre aux normes de conception actuelles. En juillet 2020, le gouvernement a annoncé un modèle de financement amélioré pour accélérer davantage le développement des maisons de SLD.

Avec des projets bien définis qui répondent aux besoins futurs en matière de soins et de services et qui sont soutenus par des analyses de rentabilisation solides, les foyers de SLD sont prêts à tirer parti de l'environnement actuel et à recevoir les approbations nécessaires. Pour vous aider à démarrer et à rester sur la bonne voie, voici trois aspects à prendre en considération.

Définissez et alignez votre vision


La livraison réussie de projets permet aux organisations d'atteindre leurs buts et objectifs commerciaux. Il est essentiel de réserver du temps afin de définir clairement le projet en articulant ce que l'organisation tente de réaliser et identifier ce qui est nécessaire pour atteindre ces objectifs. Une organisation qui envisage de créer un campus de soins avec diverses options de logement, par exemple, aurait probablement des objectifs et des stratégies de mise en œuvre différents de ceux d'une organisation qui cherche à réaménager sa maison pour se conformer aux normes de conception actuelles. Dans les deux cas, effectuer une évaluation approfondie des besoins locaux et de la capacité du marché est une bonne idée afin d’identifier les lacunes et informer les programmes de soins proposés, les services, les niveaux de dotation en personnel et les besoins en espace physique. Pensez à faire appel à un facilitateur externe à ce stade pour aider votre organisation avec ce type de vision et de planification stratégique.

Il est également utile de contacter des pairs et d’autres organisations pour organiser des visites (en personne ou virtuellement) afin d’évaluer différentes approches opérationnelles et modèles de soins. Cela permet de valider davantage vos hypothèses clés sur les besoins en espace, ainsi que les avantages qui peuvent être fournis aux résidents et au personnel. Par exemple, les exploitants pourraient souhaiter en savoir plus sur les petites zones de résidence des résidents (RRS) qui accueillent moins de résidents que la norme actuelle du ministère de 32 résidents. Les preuves ont montré que des groupements plus petits peuvent aider à améliorer la qualité de vie, en particulier pour les résidents ayant les besoins de soins les plus complexes. L'établissement de ces connexions vous permet d'acquérir des connaissances précieuses qui peuvent réduire le risque global lors de la livraison de votre projet.

Finalement, il est important de reconnaître que les organisations se font concurrence à l’échelle provinciale pour le financement des immobilisations. Pour tirer votre épingle du jeu, vous devez clairement démontrer comment votre projet aidera à répondre aux besoins futurs de la communauté, tout en s'alignant sur les priorités provinciales. Par exemple, vous pouvez expliquer comment votre projet aidera à mettre fin aux « soins de santé dans les couloirs ». Les organisations ayant une vision convaincante de la façon dont leur projet d'immobilisations fera une différence seront les mieux placées pour réussir.

Établir des bases de référence réalistes


Pour commencer du bon pied, il faut développer une analyse de rentabilisation solide et établir des bases de référence réalistes pour les coûts, le temps et la portée du projet. Au fur et à mesure que vous prenez des décisions relatives au projet et que de nouvelles informations deviennent disponibles, vous devez continuellement mettre à jour, peaufiner et valider vos hypothèses pour développer des prévisions plus précises. Dans les premières étapes du projet, une évaluation approfondie des besoins d'espace physique (portée) et de la façon dont l'espace sera utilisé pour fournir les programmes et services prévus, conduira à un degré plus élevé de précision lors de la prévision de la superficie brute du bâtiment et, par conséquent, du coût de la construction. Un programme fonctionnel est un outil puissant qui peut être utilisé à ce stade pour éviter de sous-estimer les besoins en espace associés aux programmes et services de soins envisagés.

Votre coût de base doit refléter les conditions du marché local et inclure des allocations suffisantes afin de prévoir l’escalade lors de l'appel d'offres et de la période de construction prévus pour le projet. Les impacts de l'escalade à eux seuls peuvent être importants – allant parfois jusqu'à 5% par an. Cela démontre à quel point il est essentiel d'en tenir compte dans votre budget de construction et de projet global dès le début, et de le calibrer en fonction du calendrier de votre projet principal et des délais de construction prévus.

De plus, une analyse de rentabilisation solide détaillant les sources de financement et les utilisations prévues au cours des périodes de construction et d'exploitation est l'un des outils les plus précieux disponibles pour déterminer la faisabilité financière globale de votre projet. Une analyse de rentabilisation solide dote l'équipe de direction de votre organisation et le conseil d'administration des informations financières nécessaires en vue de prendre des décisions éclairées sur le projet. Cette analyse vous aidera également à obtenir le soutien du prêteur nécessaire pour accompagner toute demande du ministère.

Gestion des risques


De l'initiation du projet à l'inauguration d'une maison de SLD nouvelle ou réaménagée, la gestion des risques est l'une des activités les plus importantes pour assurer le succès de votre projet. Ce processus comprend l'identification des risques, l'analyse qualitative et quantitative, la planification de l'intervention, la surveillance et le contrôle, et l'établissement de rapports périodiques.

Envisagez, pour point de départ efficace, d'utiliser une liste de contrôle des risques basée sur les risques survenus lors de précédents projets de SLD de taille et de complexité similaires. Vous pouvez obtenir ces informations à partir de vos propres expériences avec des projets d'immobilisations antérieurs ou de votre gestionnaire de projet. Envisagez de contacter les organisations avec des projets en cours ou récemment achevés pour incorporer les leçons apprises pertinentes. Un atelier d'identification des risques est également une bonne pratique, vous permettant de tirer parti des connaissances et de la prévoyance collectives de votre équipe de consultants et de vos cadres supérieurs.

En plus de gérer les aspects techniques et les risques associés d'un nouveau projet, la prise en compte de l'état de préparation opérationnelle de votre nouvelle maison de SLD est tout aussi importante pour assurer la réussite globale du projet. Une nouvelle maison représente un changement important pour le personnel, les familles, les résidents, les bénévoles et les membres de la communauté qui ont créé des souvenirs significatifs au fil des ans. Il est important de le reconnaître et de mettre en place des stratégies appropriées pour s'assurer que votre équipe sera prête à performer au moment de l’inauguration du nouvel espace.

La réalisation réussie des projets d'immobilisations de SLD améliore la qualité de vie des résidents et offre des avantages importants au personnel. Elle joue également un rôle essentiel dans le renforcement de nos collectivités et de notre système de soins de santé. La considération de ces trois aspects vous aidera à faire les premiers pas en toute confiance pour démarrer votre projet et à le maintenir sur la bonne voie tout au long de ce voyage passionnant.

Long-Term Care Brochure

view now